Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nature Passion

Nature Passion

Photographie animalière de la Baie de Somme et du Brabant Wallon, mais également de mes nombreux voyages (Norvège, Croatie, Pyrénées, Canaries...)


Observer les rapaces en baie de Somme durant la période estivale

Publié par Vanderschueren Bertrand sur 28 Août 2015, 14:19pm

Catégories : #synthèse

Après les limicoles, voici une synthèse des rapaces diurnes que j'ai pu observer durant mon séjour du 21 juillet au 14 août et du 20 au 22 août.

Au total, 9 espèces rencontrées dont le Balbuzard pêcheur et le Busard cendré.

J'ai malheureusement raté un Milan noir qui est passé le 5 août au-dessus de la réserve naturelle de la baie de Somme. Encore moins de chance avec l'arrivée d'un Pygargue à queue blanche le 23 août, peu après mon départ, sur le parc du Marquenterre!

Balbuzard pêcheur au Parc du Marquenterre

Balbuzard pêcheur au Parc du Marquenterre

Le Balbuzard pêcheur est observé presque tous les jours sur la réserve naturelle, principalement au parc du Marquenterre. J'ai eu la chance de l'observer deux fois: le 3 août au parc du Marquenterre et le 21 août au banc de l'Ilette. Le premier oiseau a filé vers le sud et semble donc être un migrateur actif. Par contre, le deuxième individu observé au banc de l'Ilette est un oiseau qui séjourne dans la région car je l'ai vu rejoindre le domaine du Marquenterre (l'endroit où dorment régulièrement les balbuzards en halte).

Busard des roseaux femelle au Banc de l'Ilette

Busard des roseaux femelle au Banc de l'Ilette

Busard des roseaux juvénile au Hâble d'Ault
Busard des roseaux juvénile au Hâble d'Ault

Busard des roseaux juvénile au Hâble d'Ault

Le Busard des roseaux est bien répandu sur tout le littoral. Je l'observe pour la première fois le 31 juillet au banc de l'Ilette (un mâle) et dans les bas-champs de la Maye (femelle ou juvénile). C'est au Hâble d'Ault que je rencontre le 6 août 3 individus (dont au moins un juvénile). Un mâle est encore observé le 9 août survolant le Marais du Crotoy et une femelle est observée le 10 août dans les bas-champs de la Maye. Un busard (femelle) est présent durant toute la journée du 21 août sur la réserve chassant dans les bas-champs et la baie de la Maye le matin pour enfin rejoindre le banc de l'Ilette dans l'après-midi. Le dernier individu est noté le 22 août avec un migrateur actif à la dune du Royon.

Belle observation le 10 août d'un Busard cendré juvénile en chasse dans les dunes entre le banc de l'Ilette et le chemin d'accès à la mer plus au nord. Il s'agit probablement du même individu noté le jour suivant au parc du Marquenterre.

Buse variable et Busard des roseaux en migration active au-dessus de la dune du Royon

Buse variable et Busard des roseaux en migration active au-dessus de la dune du Royon

La Buse variable est observée continuellement dans un secteur allant du Hâble d'Ault jusqu'à Fort-Mahon-Plage avec un maximum de 7 individus le 3 août au parc du Marquenterre. Il s'agissait de deux groupes visibles en même temps (3 et 4 individus) au niveau du poste 11. Les oiseaux ont rejoint la forêt après quelques acrobaties, je suppose donc 2 couples nicheurs accompagnés par des juvéniles. Des migrateurs actifs sont observés au banc de l'Ilette et sur la dune du Royon, mais sans effectifs importants.

Bondrée apivore juvénile dans la réserve naturelle

Bondrée apivore juvénile dans la réserve naturelle

Cousine de la Buse variable, la Bondrée apivore est le rapace qui a attiré le plus mon attention durant le séjour. J'observe au moins 3 individus, peut-être 4 le 29 juillet au soir dans les dunes au sud de Quend. Le premier individu (un mâle adulte) est observé vers 18 h 00 avec une proie dans les serres avant de rejoindre un petit bosquet. Puis c'est un couple qui est observé 5 minutes plus tard, mais ils disparaissent rapidement dans la forêt. Peu de temps avant de rejoindre la plage, j'observe encore une bondrée vers 20 h 00 dans les dunes. Il s'agit peut-être d'oiseaux locaux ou quelques individus qui ont choisi de dormir dans le grand massif dunaire (3000 hectares) durant leur migration.

Puis j'ai dû attendre le 21 août avant de l'observer à nouveau sur le banc de l'Ilette. 2 bondrées adultes sont observées en migration active vers le sud et puis je fais une belle observation d'une bondrée juvénile! L'oiseau semblait venir du parc ornithologique et volait en direction du nord. C'est dans les dunes au niveau de l'Anse Bidard que je l'observe et il faut dire qu'il était très curieux. Volant à basse altitude, la jeune bondrée a dévié de sa route pour me survoler quelques instants avant de continuer son chemin. La date de l'observation coïncide avec la date moyenne de l'envol des jeunes en Picardie (20 août). Ceci prouve la nidification locale de l'espèce, très probablement dans le domaine du Marquenterre. C'est une bonne nouvelle car l'oiseau est peu commun sur le littoral picard avec seulement quelques couples (basse-vallée de la Somme, Forêt de Crécy et parfois dans le Marquenterre). J'observe encore 5 bondrées apivores en migration active le 22 août sur la dune du Royon.

Épervier d'Europe en migration à la pointe du Hourdel

Épervier d'Europe en migration à la pointe du Hourdel

L'Épervier d'Europe est avec la Buse variable et le Faucon crécerelle l'un des rapaces les plus communs sur le littoral picard. Il est observé lors de chaque sortie dans la réserve naturelle (parc du Marquenterre, Anse Bidard ou banc de l'Ilette). En dehors, il est observé chassant des Bergeronettes grises le 9 août entre le Crotoy et Noyelles-sur-Mer et un individu en migration active est observé le 12 août à la pointe du Hourdel. Le maximum est atteint le 22 août avec 6 éperviers en migration à la dune du Royon.

Le Faucon crécerelle est observé dans le même secteur que la Buse variable avec un maximum de 5 individus le 21 août au banc de l'Ilette. Sinon jusqu'à 3 individus sont observés dans un bosquet derrière le Hourdel et dans un champs près de Saint-Valéry-sur-Somme. Il est observé en migration active le 12 août à la pointe du Hourdel et le 22 août sur la dune du Royon (un individu à chaque fois).

Faucon hobereau et crécerelle au banc de l'Ilette

Faucon hobereau et crécerelle au banc de l'Ilette

Le Faucon hobereau est uniquement observé dans le massif dunaire allant de Fort-Mahon-Plage jusqu'au Crotoy avec un maximum de 4 individus le 31 juillet et le 21 août au banc de l'Ilette. Le 31 juillet, au moins 9 individus sont présents dans les dunes entre Quend-Plage-les-Pins et le parking de la Maye (inclus parc du Marquenterre). 2 hobereaux sont observés en migration active le 22 août à la dune du Royon.

Faucon pèlerin avec sa proie en baie de la Maye

Faucon pèlerin avec sa proie en baie de la Maye

Le Faucon pèlerin fut observé par d'autres observateurs durant presque toute la période (même en face du Crotoy), mais je l'observe uniquement le 10 août en baie de la Maye.

Mis à part des limicoles et des rapaces, j'ai pu faire de belles observations sur le littoral picard comme de nombreux Hérons garde-boeufs (jusqu'à 27 individus dans les bas-champs de la Maye et jusqu'à 16 individus en basse-vallée), de nombreux Goélands leucophées sur le littoral, une Perdrix grise avec 6 perdreaux au cœur du Hâble d'Ault, des Traquets motteux au Hâble d'Ault et dans les dunes du Crotoy, des centaines de Bergeronnettes printanières en baie de la Maye et au Hâble d'Ault, des Cailles des blés sur la commune de Quend, de nombreuse Tourterelles des bois dans le massif dunaire, plusieurs Martins-pêcheurs d'Europe sur le littoral, une Chevêche d'Athena à Saint-Firmin-les-Crotoy et enfin un Bruant proyer à Lanchères.

Au total, j'ai rencontré 138 espèces en baie de Somme. dans une période d'un mois.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Superbe article ! Vous connaissez vraiment bien les oiseaux. Dommage que votre site n'est plus actif depuis 2016 mais heureusement qu'il est toujours visible.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents